Le gouvernement aurait versé plus de 16 milliards de yens pour faire accepter le MOx

Selon un enquête de l’agence de presse jiji, reprise par le Japan Times, le gouvernement aurait distribué plus de 16,2 milliards de yens (127 millions d’euros) en soutien aux pouvoirs locaux pour qu’ils acceptent que du combustible MOx soit utilisé dans les réacteurs nucléaires.

Jusqu’à maintenant, seulement quatre réacteurs ont utilisé du MOx au Japon, dont le n°3 de Fukushima daï-ichi et il était prévu de monter à 16 ou 18 réacteurs. Actuellement, on ne sait même pas si 16 ou 18 réacteurs redémarreront ! Le réacteur n°3 de Takahama, dans la province de Fukui, devrait redémarrer bientôt avec du MOx.

Les provinces de Saga et d’Ehimé auraient reçu environ 6 milliards de yens (47 millions d’euros) chacune. Fukui n’aurait reçu « que » 2,5 milliards de yens (20 millions d’euros), mais devrait à nouveau toucher de l’argent.